Catégorie : La maison de Jules

Jules revient avec une nouvelle aventure.

Minh Thu

Lorsqu’un enfant arrive quelque part, il se lie d’amitié avec les gens de l’endroit. Dans La maison de Jules, notre héros fait connaissance avec Érik, Pierre, Stéphane, Nicolas et Jérôme qui deviendront ses meilleurs copains. On rencontre aussi des gens venus d’ailleurs. Parfois de très loin. C’est ce qui arrive à Jules.

– Minh Thu, veux−tu être mon amie ? lui demande Jules.

– Oh oui, Jules ! Elle lui répond.

Oui, Minh Thu vient de très loin et c’est peut-être pour cela qu’elle se sent proche de Jules. Lorsque j’avais leur âge, j’ai connu des vietnamiens comme Minh Thu que l’on surnommait les Boat Peoples*. Ces quelques enfants orphelins, adoptés par des familles de mon quartier, étaient différents de nous et parlaient une langue qui nous était complètement incompréhensible. Ils ont été notre première véritable ouverture sur le monde.

Les prénoms vietnamiens ont tous une signification bien précise. Le nom de la petite fille de l’histoire, Minh Thu, signifie jeune fille intelligente… Elle l’est, indéniablement.

* Ceux que nous appelions les Boat Peoples ce sont les vietnamiens qui ont fuit le Viêt Nam par voie de mer entre 1975 et la fin des années 1980. Ils tentaient d’échapper au régime oppressant qui a suivi la chute de Saïgon en avril 1975 et l’invasion du Sud Viêt Nam par le Nord Viêt Nam communiste. Hélas ! plus de la moitié des fuyants ont périt. Ceux que j’ai connu font donc partie de ceux qui ont survécu à la traversée.

 

Pontiac Strato Chief Safari Station Wagon 1966 bleu poudre

ZAF 65 CANADIAN SAF BROCHURE

Oui, cette voiture au nom bien compliqué, est bel et bien la voiture du papa de Jules. Mon père en avait une pareille mais, la pauvre, elle a été bien éprouvée par ce dernier qui s’en servait à la fois pour aller au travail et s’enfoncer dans la forêt pour revenir avec des seaux remplis de truites ou une volée de perdrix, selon la saison. Vers la fin de sa vie, cela mérita a l’infortuné véhicule bleu poudre le sobriquet Scrapo Cheap.

Sur l’image tirée du catalogue de vente de 1966, on voit la Strato Chief ainsi que les modèles similaires plus haut de gamme Laurentienne et Parisienne.

strato_chief1966-2

Photo de l’auteur dans la Scrapo Cheap.

La première maison de Jules

2512_carre_pijart

La première maison de Jules… c’est aussi là où je suis né. Elle a été construite au tout début des années 1960 dans une banlieue de Québec qui était, à l’époque, en plein développement. Cette photo a été prise quelques jours avant le jour du déménagement. J’avais 7 ans.

Je n’y suis retourné qu’une fois avec mon frère bien des années plus tard, par un bel après-midi d’été. Comme nous rôdions autour d’elle, et que nous n’avions probablement pas l’air bien méchant, les propriétaires nous ont invité à entrer. Je ne me rappelle plus très bien de la maison lors de cette visite sinon qu’elle était beaucoup plus grande… dans mon souvenir ! Je garde en mémoire la maison telle que je l’ai connue durant la petite enfance.

Comme c’est le cas pour notre ami dans La maison de Jules, c’est la maison où j’ai habité ensuite qui marquera le plus mon imaginaire.

Une nouvelle maison pour Jules

la_maison_de_jules-couv2

Par un bel après-midi d’été, Jules est assis, seul, l’air pensif, au pied de l’escalier de sa maison, un sac de graines de tournesol à la main. C’est sa maman qui le lui a donné pour patienter avant le grand départ. Jules menait jusque-là une vie paisible dans son quartier où il avait ses amis, son école et sa maison, qu’il trouvait belle et qu’il aimait. Or, sa maman lui a dit qu’il allait déménager dans une maison très, très vieille avec de très, très grandes pièces et un très, très grand escalier. Il ne l’a jamais vue mais il l’imagine. Elle lui fait un peu peur. Il imagine aussi les enfants de la rue. Inquiétants. Cette visite que Jules fait au coeur de l’imaginaire fera naître en lui des inquiétudes et des appréhensions. Va-t-il aimer sa nouvelle ville ? Sa nouvelle école ? Son nouveau quartier ? Est-ce que les enfants de sa rue seront gentils ? Et cette nouvelle maison, va-t-il l’aimer ? Deviendra-t-elle la maison de Jules ?

975, rue Dominion

Pour écrire et dessiner cette nouvelle aventure de Jules, l’auteur puise dans les souvenirs, les objets et les lieux de son enfance. Il dessine entre autres sa maison natale et la voiture de son père. Ainsi, la résidence que Jules imagine dans La maison de Jules est celle où il a passé une partie de son enfance. Une magnifique résidence de style…